dimanche 24 février 2019

"NE VOUS ÉVEILLEZ PAS ! DORMEZ!"

Plutôt que de chercher l'éveil, et si nous nous intéressions au sommeil profond ?

L'état de sommeil profond n'est-il pas au fond source de paix et être pur ?

C'est ce que nous dit ici Ramana Maharshi.

L'éveil à sa vraie nature c'est vivre en état de sommeil profond dans l'état de veille, c'est-dire avec la même paix, la même non-dualité du sujet et de l'objet.

Nous sommes toujours en état de sommeil profond, mais nous ne le remarquons pas. Sachons vivre à partir de ce silence, et de cet être non-duel aussi dans l'état de veille.

José Le Roy


"MR Cohen - Sushupti (le sommeil profond) est souvent décrit comme l'état d'ignorance.

 Ramana Maharshi : Non, c'est l'état pur. En lui, il y a totale conscience, et totale ignorance à l'état de veille. On dit qu'il y a ignorance seulement par rapport à la fausse connaissance de l'état de veille. En réalité, la veille est ignorance et le sommeil profond est connaissance. Si le sommeil profond n'était pas l'état réel, d'où viendrait la paix immense dont jouit le dormeur ? Chacun fait l'expérience que rien dans la veille n'est comparable au bonheur et au bien-être issus du sommeil profond, quand le mental et les sens sont absents. Qu'est-ce que cela signifie ?

Cela veut dire que le bonheur vient seulement de l'intérieur et qu'il est le plus intense quand nous sommes libres de pensées et de perceptions - lesquels créent le corps  et le monde-, à savoir quand nous sommes dans le pur fait d'être, Brahman, le Soi.

En d'autres termes, seul être est bonheur, tandis que les superpositions mentales sont ignorance et, par conséquent, causes de souffrance.

C'est pourquoi on décrit aussi le samadhi comme étant le sommeil profond dans la veille : l'être pur et bienheureux qui domine dans le sommeil est expérimenté dans la veille, quand le mental et les sens sont pleinement présents, mais inactifs. "

(Raman Maharshi, Un témoignage, Suleman Samuel Cohen, Ed. Claire Lumière, 2018)


Ailleurs Bhagavan dit:

"La sushupti continue aussi dans l’état de veille.

Nous sommes toujours en sushupti. On devrait consciemment entrer en sushupti et en prendre conscience quand on est en état de veille.

Il n’y a pas vraiment d’« entrée dans » ou de « sortie de » la sushupti.

Devenir conscient de cela est samādhi." 

L'enseignement de R.M.